Incarnez un chien dans un camp des Pyrénées, qu'il soit de pur-race ou bâtard !
 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

"Le premier obstacle" - Yago, Nirvana & Aldeï

 :: RP :: Camping :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aldeï
Chien du factotum du camping
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 10/07/2018
Mar 17 Juil 2018 - 15:06

Je reniflai la barre, hésitant.

Le premier obstacle

Camille semblait excitée. Couché dans son panier, il la surveillait attentivement. Sa Camille n'était pas vraiment belle pour les normes humaines: elle n'était pas mince, encore moins fine, plutôt courtaude, et musclée. Mais pour lui, forcément, rien de cela ne comptait: il la vénérait. Et là, elle l’inquiétait. Allait-elle partir ? Il gémit doucement. Elle lui adressa un sourire, et d'un geste, lui dit: "Ne t'occupe pas de ça. Je m'en occupe." Il soupira.

Mais bientôt, elle eut fini ses aller-retours incessants, et alors (enfin), elle se tourna vers lui, et déclara:
- Alors, mon tout beau ? Ça te tente d'essayer l'agility ?
Aldeï dressa la tête. Puis la pencha sur le côté. "Agility". Est-ce que ça se mangeait, ça se faisait ? En tous cas, il était partant, tant que c'était avec elle.

Ils montèrent en voiture, et bientôt, il reconnut le parking du camping.
Puis ils se rendirent, à pied cette fois, vers le terrain d'entraînement, Aldeï attaché en laisse. Là, il fut détaché, et commença à se défouler les pattes en reniflant les odeurs du lieux, serpentant entre quelques étranges obstacles installés. Il garda un œil tourné vers Camille, qui discutait avec Katherine, la directrice du camping, et c'est la raison pour laquelle il vit aussitôt l'arrivée de l'autre chien. La panique lui sauta aussitôt à la gorge; son poil se hérissa le long du dos, et il se jeta sur la barrière, aboyant comme un fou sur l'autre, lâchant des bordées d'imprécations et de menaces.

Aussitôt, son humaine interrompit sa discussion, et elle bondit dans l'enclos, l'obligeant à se concentrer sur autre chose. Et alors, avant qu'il ne puisse s'en rendre compte, l'inconnu était lui aussi rentré dans l'enclos.
Ft. Nirvana & Yago
284 mots

_________________



Présentation | Historique
- Crédit photos : Pixabay -
couleur de parole: Chocolate
Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 18 Juil 2018 - 14:39
ft.
Nini
Dédé
Le premier obstacle


La peur. Depuis son arrivée dans ce foutu camping, il ne ressentait que la peur. Elle restait, ne le quittait jamais, pas même lorsqu’il mangeait ou qu’il dormait. Ses rares heures de sommeil depuis trois jours étaient peuplées de cauchemars, et il se réveillait en sursaut, aux aguets. Puis le souffle calme et régulier des autres chiens le calmait peu à peu, bien qu’il mourrait d’envie de leur sauter à la gorge, de voir leur cage thoracique se soulever frénétiquement, leurs yeux se rouler dans leurs orbites, le sang couler sur leur pelage lustré et propre, leurs aboiements terrifiés. Mais il ne pouvait pas. On l’avait mis un peu plus à l’écart, et le pensionnaire qui se trouvait le plus près de lui était bien en sécurité deux boxes plus loin.

Tous les jours, alors qu’il avalait ses croquettes avec la terreur qu’elles le reconduisent dans le lieu tout blanc à l’odeur de désinfectant, un Homme venait. Il s’accroupissait, parlait, et observait le malinois. Plus que tout, c’était ce moment-là qu’il détestait. En vain, il lui avait montré les crocs, grogné et bavé, bondi sur le grillage qui le séparait, rien. Il partait quand il le souhaitait, alors que Yago se trouvait prisonnier. Prisonnier dans sa cage dans laquelle il ne pouvait pas s’échapper.

Mais cette journée-là, le Bipède vint armé d’un harnais, et d’une laisse. Pas l’ombre d’un fouet, ou d’un bâton. Mais ces animaux-là étaient intelligents, il savait très bien les cacher et leur sauter dessus alors qu’ils commençaient à avoir confiance. Le canidé releva ses babines, afin de mettre en valeur ses crocs capables de lui déchiqueter le bras, mais il s’inquiétait. Allait-il réussir à le mordre, ou sa peur prendra le dessus ? Il souleva les deux loquets permettant l’entrée dans son enclos, et vint doucement, en lui parlant. Le plus possible, le jeune chien recula, jusqu’à ce qu’il sente le mur toucher sa queue basse. Il aboya, aboya, sans relâche, pour qu’il parte.

Le malinois comprit quand l’Humain s’adossa contre le mur qu’il ne pourrait pas le faire partir. Seulement, la seule joie que lui inspira cette venue était les gémissements d’un stupide chihuahua à quelques mètres. Quelqu’un était terrorisé par lui, c’était une bonne chose. Il se lécha les babines, et fixa de ses prunelles de jais Pierre. Les babillements inutiles des autres bestiaux lui avaient permis d’apprendre que c’était le fantastique maître des lieux de cet enfer (enfin, ça, c’était lui qui l’avait décidé).

Yago tenta de le mordre à la jambe, mais le deux-pattes recula précipitamment. Puis, presque une heure plus tard, après d’innombrables efforts, il fut attaché et le patron du camping l’emmena en laisse tenue assez courte. Il tenta de fuir, mais la main de fer le tenait pourtant sans donner l’impression d’emprisonnement. Enfin, peut-être pour les autres, parce que l’ancien chien de combat se sentait oppressé.

Quand il arriva dans un carré d’herbe parsemé de quelques obstacles, ou de tunnels, il grogna une nouvelle fois, stressé de ce lieu nouveau. Alors qu’il observait tout avec attention, un gargouillis d’insultes absolument minables vint le troubler. Sa peur se transforma en adrénaline et dès qu’il découvrit le chien tout pâlot, il bondit. Le sang, épuiser l’adversaire, c’était comme un aimant. Mais le tas de muscles fut retenu par le cuir de la laisse, et un avertissement lancé par le Bipède. Mais il continuait d’aboyer, et quand on le tira en arrière, il enfonça ses crocs dans le bout de jean.

_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Nirvana
Chienne de l'éducateur (aka chienne parfaite)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 18 Juil 2018 - 15:16
ft. Aldeï and yago
De ces jours étranges ~ Le premier obstacles.
La berger avait passé la presque totalité de sa petite journée à dormir, étalé sur le carrelage frais des locaux du camping. En effet, par une si grande chaleur, repos était le mot d'ordre pour elle, bien que Pierre, lui, était parti travailler un nouveau venu. C'est ainsi qu'elle passa le plus clair de la matinée, rêvant de courses folles, les pattes battants l'air frais de la pièce dans on sommeil généreux.

Puis doucement, elle entendit son humaine l'appelé, dans ce qui semblait être un murmure. La chienne ouvrit vivement l'oeil et vis alors Katherine l'appelée, s'approchant d'elle un sourire marqué aux lèvres. Nirvana releva légèrement l'échine et fut atteinte par la joie de sa maitresse.

Elle se releva alors doucement, s'étirant les muscles des pattes arrières un à un tout en battant de la queue. La dirigeant du camping lui offrit une caresse vigoureuse sur la tête accompagnée d'une petite phrase enjouée que Nini ne comprit pas, mais qu'importe ? La chienne l'interrogea fugacement du regard, puis commença à la suivre vers l'extérieur, en direction du terrain d'entraînement.

Katherine prit alors les devant, Nirvana s'arrêta momentanément histoire de s'abreuver goulument dans un récipient quelconque dont être une "gamelle" n'était pas vraiment l'utilité, mais l'eau paraissait fraîche et le noir et feu avait soif. Enfin "paraissait", l'eau était finalement chaude, mais cela ne l'empêcha pas d'étancher sa soif.

Puis au loin, un aboiement se fit entendre, il résonna presque au creux de l'oreille de la chienne, au même titre que le son de la voix étouffée de son maître. La chienne prit aussitôt son galop le plus rapide, un canter foudroyant, animé par son coeur palpitant.

La Berger sauta au même titre qu'une humaine, elle réalisa un beau saut, atterrit avec aisance puis se plaça, vers les canidés, à mi-chemin entre le sable et le malinois qui tenait le pantalon de son maître, avant de se tourner vers celui qui agressait Pierre et de lui lâcher calmement, d'une voix tout de même forte :

"- Calme, il ne t'a rien fait !"


_________________


- Merci Shuka' <3 -

L'ancienne signa :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aldeï
Chien du factotum du camping
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 18 Juil 2018 - 17:43

Je reniflai la barre, hésitant.

Le premier obstacle

Aldeï se sentait hors de lui. Une petite partie de son cerveau, restée calme et logique, lui disait "Coucou ? Hé ho ? Euuuh, réveille toi ? Pourquoi tu fais ça ?". Mais ce n'était qu'une petite partie. L'autre commandait tout, et elle non plus ignorait pourquoi elle faisait ça, mais à la différence de la logique, elle n'en avait rien à foutre. Tornade de colère, elle grondait et aboyait sur l'étranger, qui répondait, et chacun se faisait retenir par leurs humains respectifs. Sans compter le nouveau chien, qui s'était ajouté, et qui ne le rendait que plus hargneux.
Et Camille continuait de tirer sur son harnais, l'entraînant, l'entraînant loin. Et finalement, la distance grandit tellement que la partie logique regagna peu à peu son contrôle. Et il se retrouva à trottiner à peu près calmement auprès de sa Camille, jetant de temps en temps des regards en arrière, pour vérifier que la situation demeurait inchangée: beaucoup de distance entre lui et eux.
Ils atteignirent finalement la barrière tout au bout, et là, son humaine le lâcha. Il souffla enfin, et s'ébroua, se débarrassant de tout son stress.

A partir de là, la situation était entièrement posée de son côté. Son humaine le fit doucement ré-avancer vers les deux chiens, et désormais à peu près apaisé, il reprit la rencontre depuis le début, évaluant sans colère les deux étrangers... Pour découvrir que la chienne (parce qu'alors il n'avait même pas fait attention à son odeur) lui était déjà connue: Nirvana. Et étrangement, c'était Pierre qui tenait l'inconnu en laisse.
Prudemment, il resta à une distance d'une bonne dizaine de mètres, détaillant comment la situation avait progressé durant ses presque deux dizaines de minutes d'absence.
Ft. Nirvana & Yago
284 mots

_________________



Présentation | Historique
- Crédit photos : Pixabay -
couleur de parole: Chocolate
Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 18 Juil 2018 - 21:02
ft.
Nini
Dédé
Le premier obstacle


      Une chienne surgit de nulle part. Elle plaça sa gueule à quelques centimètres de celle de Yago, qui pouvait sentir son haleine. Un seul coup de crocs bien placé, et la voilà agonisante à ses coussinets. Même sans s'en rendre compte, même alors qu'il n'était plus dans l'optique des combats. Mais tant de chiens avaient succombé à sa mâchoire mortelle qu'il ne se lassait plus. C'était fou de voir à quel point deux misérables années changeaient tout.
"- Calme, il ne t'a rien fait !"

       Il ne t'a rien fait ? Il ne t'a rien fait ? Le malinois lâcha le bout de pantalon, incrédule. Sa langue pendait, alors qu'il fixait l'inconnue dans un sourd grognement. Bien sûr que si il avait fait quelque chose ! Tous les hommes faisaient quelque chose : il rendent les chiens malheureux, les manipulaient pour obtenir leur fin, comme de l'argent, des récompenses. Il observa sa cicatrice, qui barrait son flanc, petit trait rosâtre qui signifiait la violence de son maître. Parce qu'après tout, malgré son abandon, c'était encore son maître, lui qu'il a éduqué. Lui, l'aurait emmené loin de ces chiens affreux qui hurlaient des bêtises plus grosses qu'eux.

      Il se tourna vers l'autre toutou de l'autre côté, mais il était déjà embarqué plus loin et regardait la Femme avec une adoration à en vomir. Ils étaient donc tous aussi stupides les uns que les autres … Enfin, il ne put s'amuser sur cet idiot spectacle, car le fameux Pierre caressa la chienne qui l'avait protégé. Puis il tira le charbonné quelques mètres plus loin, et secoua sa laisse en cuir. Les babines retroussées à l'idée de quitter la femelle sans lui avoir infligé de morsure, et de ne pas pouvoir blesser qui il voulait, il regardait méchamment l'Homme.

     Celui-ci lui ordonna de s'asseoir. Quelques autres bipèdes le fixaient avec attention, ainsi que la berger et le blanc plein de poils. Et, chose étonnante, il se posa sur son arrière-train, machinalement. Le visage rouge du Bipède s'illumina d'un sourire débile, et, après avoir mis la main dans sa poche, il balança une friandise à ses pattes. Friandise qu'il ne mangea pas. La mines joyeuses des idiots clients devinrent déconfites. Le mouvement de la main du propriétaire du camping vers sa truffe se stoppa à quelques centimètres quand Yago voulut le choper, comme un chien normal veut choper une mouche. Il lâcha un aboiement sonore, sans viser vraiment personne :
"Foutu manipulateur !"


_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Nirvana
Chienne de l'éducateur (aka chienne parfaite)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 10/07/2018
Jeu 19 Juil 2018 - 0:28
ft. Aldeï and yago
De ces jours étranges ~ Le premier obstacles.

Sa technique marcha encore mieux qu'elle ne l'avait éspéré, l'autre, enfin le malinois, lâcha de suite le bas de Pierre, l'air hagard, perdu, à quoi pouvait-il bien pensé ? Ses yeux semblaient se perdre dans le néant, sa réflexion intense se devinait, rien qu'à entendre son souffle rauque, comme agacer.

La berger recula dès lors s'en voulant un peu, mais ne laissant pas l'occasion au nouveau de la toucher, ou de la mordre. L'éducateur la récompensa d'une main flatteuse, puis dirigea le charbonné un peu plus loin, qui lui, semblait frustré au point de grogner sur elle autant que sur l'humain, farouche comme canidé.

Nirvana se retourna alors et aperçut Aldeï en compagnie de sa maîtresse, l'air grave remplacé peu à peu par quelque chose de plus doux, du réconfort ? Elle entendit alors son non, appelé par Katherine, qui se tenait droit devant elle, à l'écart du petit groupe d'humain. Nini trottina alors vers son humaine pendant que le nouveau faisait un exercice avec son maître.

Kathe lui offrit alors un petit bisous entre les oreilles à son arrivée, comme elle le faisait chez eux, tous les soirs avant de se coucher. Nirvana se retourna alors et contempla le "spectacle" qui s'effectuait, lorsque l'autre ouvrit enfin sa bouche :

"Foutu manipulateur !"

La chienne souffla alors quelques minces paroles, puis dans un aboiement assez délicat, essayant de l'aider, du moins pour éviter que le chien ne s'attire trop d’ennuis, puisque Pierre était sa dernière chance...

"Hé ! Si tu arrête de gesticuler autant, le bipède cessera de t'agacer !"


_________________


- Merci Shuka' <3 -

L'ancienne signa :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aldeï
Chien du factotum du camping
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 10/07/2018
Jeu 19 Juil 2018 - 16:56

Je reniflai la barre, hésitant.

Le premier obstacle

Sincèrement, ça ne l'étonnerait pas qu'ils perdent leur temps, autant l'humain que la chienne. Le malinois paraissait bien trop perdu dans ses souvenirs pour voir se qui ce passait réellement, et l'aide qu'on lui tendait.

Mais bon, ce n'était pas son problème.

Peu désireux de diminuer encore la dizaine de mètres qui les séparait, il se contenta de se coucher au sol, observant calmement.

Enfin, il se tourna vers Nirvana:

"Bonjour, au fait. Comment va depuis la dernière fois ?"

Il ne s'excusa pas, parce que... Ça aurait sans doute été plus gênant qu'autre chose.

Puis Pierre, ayant visiblement terminé l'exercice avec l'autre chien, attira l'attention de tous, et plaisantant à propos des contre temps, il proposa de commencer l'initiation. Tiens ?
Aldeï alla s'appuyer contre les jambes de sa maîtresse, absolument contre l'idée de se séparer d'elle, quel que soit cette "initiation" dont l'humain parlait.
Ft. Nirvana & Yago
146 mots

_________________



Présentation | Historique
- Crédit photos : Pixabay -
couleur de parole: Chocolate
Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2018
Ven 20 Juil 2018 - 19:36
ft.
Nini
Dédé
Le premier obstacle


     "Hé ! Si tu arrête de gesticuler autant, le bipède cessera de t'agacer !"

     Yago fixa la chienne de son impénétrable regard sombre. Mais comme si c'était si facile, qu'elle empêche le bipède de le tenir, qu'elle lui ordonne de le laisser ! Il ne faisait que se défendre, c'était ça le plus pénible. On le prenait pour le méchant, alors qu'il restait simplement le chien fidèle à son maître qu'il avait toujours été. Et c'est parce qu'il était dévoué que la gorge de la femelle lui paraissait d'autant plus attirante. Mais malheureusement, ledit Pierre le tenait trop court et trop fermement pour que même sa masse musclée ne puisse pas s'échapper.

     Finalement, cette envie morbide fut coupée quand le blanc salua la berger. Il ignora totalement le regard interrogateur qu'il lui lançait par-à-coups. Le malinois détestait ce chien encore plus que les autres, parce qu'il avait presque touché sa peau, parce que le sang avait failli couler. Mais forcément, l'Homme arrivait, et quand l'Homme était là, on se pliait à tous ses désirs, on se couchait à ses pieds.

    L'éducateur blagua, puis débuta le cours d'agility. Tout ce que le chien savait, c'est que ce n'était pas question de combattre, et donc il fut fortement déçu et absolument pas dans l'optique de prendre du plaisir. Il proposa à ses clients de commencer par sauter les petits obstacles, puis continuer par des exercices différents au fur à et mesure. Autour, quelques Humains demandèrent à leurs petits toutous parfaitement toilettés de s'asseoir, de donner la patte, sans doute pour les avoir dans leur poche.

      Puis le brun l'appela "Viens Yago ! Viens mon beau" avec un sourire chaleureux sur le bout des lèvres. Il avança mollement, avant de s'arrêter face à la petite barre à sauter. Elle ne devait pas dépasser quarante centimètres, et c'est sans difficulté qu'il sauta. Arrivé, l'Homme le félicita chaleureusement par sa voix, en expliquant à ses clients qu'il fallait toujours faire comprendre à l'animal que ce qu'il avait fait était bien. Yago repensa avec nostalgie que rien ne lui ferait plus plaisir qu'un chien-appât. Une nouvelle friandise atterrit sur l'herbe, qu'il écrasa intentionnellement. Lassé, il se coucha sur le sol, à proximité des deux chiens avec qui il avait eu l'occasion de "discuter".
"Mais que c'est inutile de sauter au-dessus de ça … Tuer ou blesser les autres, c'est bien mieux …"

    Ce n'est que quand il entendit sa voix qu'il comprit qu'il s'était exprimé à voix haute. Mais au lieu d'observer la réaction des autres, il lâcha un soupir ennuyé puis reposa sa tête contre le sol, en attendant son nouveau tour. En ce moment-là, un husky pas doué dégommait pour la deuxième fois l'obstacle, tendit que Pierre donnait des conseils à sa maîtresse.


_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Nirvana
Chienne de l'éducateur (aka chienne parfaite)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 10/07/2018
Ven 20 Juil 2018 - 22:23
ft. Aldeï and yago
De ces jours étranges ~ Le premier obstacles.
Le malinois la contempla alors d'un sombre regards, noire et vide, qu'elle soutenue simplement. Il paraissait emplis d'un sentiment étrange, vacillant entre une pointe de folie et une fine lucidité, qui semblait peut a peut disparaitre devant son humeur changeante. Puis la chienne se détourna légèrement vers le crème, une voix résonnant dans le creux de ses oreilles, se désintéressant totalement de la situation du charbonné :

"Bonjour, au fait. Comment va depuis la dernière fois ?"

La chienne le salua d'un léger coup de tête, puis ouvrit sa gueule afin de répondre lorsqu'elle fut interrompue par son maître, qui faisait son one-man show devant le public, ravit de cette prestation d'un tout nouveau genre. Puis plus doucement Pierre reprit la parole et expliqua l'exercice réaliser aux personnes présentes.

Il fut d'ailleurs la démonstration avec celui qu'il appela "Yago", qui sauta mollement l'obstacle, d'un pas lourd et hasardeux, ne donnant aucune bonne volonté à la tâche. Enfin, Nirvana pouvait facilement le comprendre : l'agility, comme nommé par les humains , était loin d'être son activité favorite, bien loin de là. Elle souffla légèrement, puis vue arriver un husky maladroit sur le terrain.

Elle se retourna alors vers Aldeï, puis fut une nouvelle fois interrompus par un léger bruissement, celui d'un chien arrivant avec son maître, mais gardant ses distances. Celui-ci lâcha une petite phrase haineuse ;"Mais que c'est inutile de sauter au-dessus de ça ... Tuer ou blesser les autres, c'est bien mieux ..." à laquelle Nini ne répondit pas : il l'avait ignoré par deux fois, non ? Elle roula juste des yeux, signifiant son désaccords, puis lâcha pour le croiser :

"-Au, hé bien, tout va pour le mieux, et toi ?"

Puis elle remarqua alors que Katherine commençait à marcher en direction de l'obstacle, l'appelant d'une voix mielleuse. La feu et noire la regarda exaspéré : vraiment maintenant ? Un soupir s'échappa de sa gorge, puis alors, au risque de se faire sermonner, elle recula de quelques pas, soutenant durement ses appuies, puis Jappa d'une voix forte, laissant échapper un aboiement rauque.

_________________


- Merci Shuka' <3 -

L'ancienne signa :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aldeï
Chien du factotum du camping
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 10/07/2018
Mar 21 Aoû 2018 - 12:00

Je reniflai la barre, hésitant.

Le premier obstacle

Wow, que de bonnes volontés sur le terrain en ce jour, pensait Aldeï, amusé, la langue pendante de sa gueule.
D'ailleurs, il se contenta d'ignorer le malinois, qui manifestement parlait juste pour le plaisir d'entendre sa voix et de choquer. Puis Nirvana répondit à son salut, et il reprit:

"De même."

Puis il sembla que ce fut son tour de sauter, au vu de l'appel de Katherine, et Nirvana, alors, sembla protester contre l'idée. Quoi ? C'était si dur de sauter que tout le monde refusait ?

"Pas très enthousiasme avec le saut ?", il s'enquit.

Boarf, lui de son côté, n'avait jamais testé la chose, alors il n'avait vraiment aucune opinion. Mais c'était sûr, si on montait un peu l'obstacle... Ça devait être un peu plus drôle.
Observant un peu la tentative des autres en attendant son tour, son regard tomba soudain de nouveau sur la malinois. Sans savoir trop pourquoi il s'embêtait à lui adresser la parole, vu son caractère, il s'enquit:

"Alors, sinon, tu sais parler normalement ?"
Ft. Nirvana & Yago
171 mots

_________________



Présentation | Historique
- Crédit photos : Pixabay -
couleur de parole: Chocolate
Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2018
Lun 27 Aoû 2018 - 20:47
ft.
Nini
Dédé
Le premier obstacle


       La malinois ne semblait pas vraiment décidée à sauter. Elle lâcha un petit aboiement, pendant que sa maîtresse ? s'avançait en lui parlant de sa voix si pénible à l'oreille. Dieu, mais elle croyait parler à un doudou ? Si pathétique. Comme l'autre chien à ses côtés. Il parlait seul, pour finalement ne rien dire, mais que c'était inutile ! S'il croyait qu'on croyait qu'on s'intéressait à lui, nan. Mais il lui répondit :
"Alors, sinon, tu sais parler normalement ?"

     Yago lui jeta un regard mi-meurtrier, mi-dédaigneux. Il laissa remonter ses babines pour lui montrer un aperçu de ce qui allait s'enfoncer dans sa chair tendre s'il ne cessait pas de se moquer. Pourquoi ils ne le comprenaient jamais ? pourquoi ils ne se mettaient pas dans sa peau ? Parce qu'ils le craignaient, il ne voulaient pas, même essayer, d'endurer ce qu'il vivait. Au fond de lui, même s'il ne se l'avouait pas, ça le touchait. Il secoua la tête, ne souhaitant pas faire fondre son cœur. Il était un dur, il resterait un dur.  
"Ca te pose un problème ? De toute façon tu monopolises la discussion."
 
    Le malinois soupira, et planta son regard sombre dans celui du mâle pâle. Il essaya même de ne pas loucher sur sa gorge. Mais on ne peut pas effacer deux années de sa vie comme ça, en un claquement de doigts. Il arrivait presque à distinguer le mouvement de son poitrail sous toute la fourrure.



_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Nirvana
Chienne de l'éducateur (aka chienne parfaite)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 10/07/2018
Ven 31 Aoû 2018 - 15:47
ft. Aldeï and yago
De ces jours étranges ~ Le premier obstacles.
Katherine échangea un regards à demie attendrie, à demie amusé, de par la situation : elle tout comme son mari conaissait parfaitement l'amour que la Berger portait à cette discipline. Elle voulait bien faire oui, mais l'agility... C'était à part, sans bur à ses yuex : Sauter ? Elle savait le faire, et c'était plus amusant avec la mer ou avec des barrières...

Et tout le reste ne trouvais pas plus de raisons à ses yeux : c'était plus pour amusé et distraire les hommes que pour travailler un exercice, même si elle n'excluait pas le fait que ça pouvait aider. Le Sable reprit alors la parole en sa direction.

"De même. Pas très enthousiasme avec le saut ?"

S'enquit-il. Nini tourna légèrement la tête vers lui les oreilles dressées. Elle cessa temporairement de bouger : Katherine en profita pour venir à ses côtés, prenant sa tête entre ses deux mains, et l'encourageant d'une voix presque convainquante. Kath' lui tourna alors le dos et l'appela une dernière fois, la chienne prit une grosse inspiration et répondit rapidement au Sable avant de partir la rejoindre :

"- Avec l'Agility tout court."

Elle s'élança alors à son tour sur le petit obsacle, accompagné de sa nouvelle maitresse. Elle le sauta avec facilité, et ratterit sans même éffleurer la barre qui se tenait, statique. Elle se redirigea alors vers Kathe', à vive allure. La dirigeante du lieu la récompensa d'une petite friandise, malgrès le manque d'enthousiasme et l'allure trop rapide qu'avait prit la chienne.

La berger posa son arrière train sur le sol meuble, écoutant les répliques qu'échangeaient les deux mâles.

"Alors, sinon, tu sais parler normalement ?
-Ca te pose un problème ? De toute façon tu monopolises la discussion.
"

Elle souffla, exaspérée par le Malinois avant de lui répondre d'une voix assez basse, mais assez forte pour que tout le monde puisse entendre :

"Dit, celui qui monopolise l'attention de tous depuis le début."


_________________


- Merci Shuka' <3 -

L'ancienne signa :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aldeï
Chien du factotum du camping
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 10/07/2018
Jeu 18 Oct 2018 - 14:22

Je reniflai la barre, hésitant.

Le premier obstacle

...Avec l'agility ?... Quelle était la différence ? Puis son regard se posa sur les autres formes étranges qui les entouraient, des bouts de planche qui montaient, descendaient, parfois même vers le vide, ou encore un tunnel ou une espèce de demi-tente par là-bas.

"Oh, tu es une habituée ?", dit-il, ou plutôt voulut-il lui dire, mais elle était finalement enfin partie sur le petit saut.

Son attention revint vers le malinois, qui lâchait sa réponse en dévoilant ses crocs. Puis la bergère allemande revint à son tour, et elle répliqua aussitôt; Aldéï se contenta de se hérisser, sentant la colère monter:

"Non, mais tu t'es écouté ? T'as raison, je n'aurais même pas dû poser la question, la réponse se lit sur ta gueule, tu as un vrai problème. "

Puis Camille fut là, à ses côtés, et il s'ébroua, tentant d'évacuer sa colère contenue. Il la couva d'un regard chaud, et sauta sur ses pieds en comprenant que c'était désormais son tour.

D'un petit trot, il suivit sa maîtresse, et enjamba l'obstacle avec curiosité.
Ce qui assura au moins la joie de Camille, et donc son bonheur par extension. Il frétilla sur place, tout content de ses félicitations enthousiastes (peut-être étaient-elles trop enjouées pour la ridicule chose qu'il avait passé d'ailleurs, mais ce n'était pas comme s'il en avait quoi que ce soit à faire). Il se fichait du monde entier, de toute façon, tant qu'il avait son humaine.
Ft. Nirvana & Yago
241 mots

_________________



Présentation | Historique
- Crédit photos : Pixabay -
couleur de parole: Chocolate
Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2018
Ven 2 Nov 2018 - 22:14
ft.
Nini
Dédé
Le premier obstacle


Le berger blanc se prit un vent, alors que la femelle partait sur l'obstacle. Enfin, partir était un grand mot. Comme ça, la chienne du propriétaire du camping ne faisait même pas les exercices. Voilà un super camping. Elle lui répondit quand même, au bout de quelques secondes, après avoir fixé l'obstacle, comme s'il allait s'évaporer comme par magie.
"- Avec l'Agility tout court."

    Elle bondit avec une maladresse hors du commun. Mais la barre ne tomba même pas, et la petite bonne femme eut un affreux sourire. Elle paraissait si heureuse, ravie. On se disait même qu'elle aurait pu gagner un million d'os qu'elle n'aurait pas eu un rictus si joyeux. Elle lui offrit une friandise semblable que celle de Pierre avait, en vain, essayé de lui donner. La berger l'avala, et revint, pour aussitôt attaquer le malinois :
"Dit, celui qui monopolise l'attention de tous depuis le début."

    Et le pâlot enchaîna directement, sans laisser le temps à Yago de se remettre de ce qu'elle aurait pu essayer de prendre pour une humiliation :
"Non, mais tu t'es écouté ? T'as raison, je n'aurais même pas dû poser la question, la réponse se lit sur ta gueule, tu as un vrai problème. "

      L'ancien chien de combat se leva d'un bond, ainsi que l'autre mâle. Il verrait bien de quel bois il se chauffait. On ne l'attaquait pas de cette manière. Ou, si on avait l'audace de le faire, on allait se battre après. Pour régler les comptes. Mais finalement, la poigne du fameux Pierre fut plus forte, et l'autre s'éloigna, la queue battante. Sa maîtresse l'attendait, et, sans vraie hésitation, il s'élança sur la barre. Elle babillait des propos incompréhensibles, mais il commençait vraiment à paraître idiot. C'était pathétique. Mais si pathétique.
 
     En plus, il avait fui. Le faible. Mais Yago n'eut pas le temps de lui jeter des menaces, car une pression dans la laisse lui indiqua qu'il devait bouger. Déjà debout, il marcha lentement, avec l'allure d'un dangereux prédateur. Le Bipède l'emmena devant un étrange bout de plastique, en forme de cylindre. Sa couleur était bleutée, mais l'intérieur était presque noir. Un frisson s'empara de lui, mais il se redressa pour le masquer. Un autre Homme rejoint le propriétaire du camping, qui s'engouffra dans le tunnel, tout en parlant avec une énergie débordante. Mais sa voix était tout de même agréable à l'oreille. Mais non ! Non, elle n'était pas agréable. Il n'y avait que la voix de son maître qui était agréable.

     Le changement de laisse se fit ressentir. Il n'y avait plus aucune presque plus de tension, sur la laisse, et Yago en profita.
     Dans un immense bond, il arracha le bout de tissu des mains d'un campeur, et, au lieu d'aller là où sa truffe le mènerait, c'est-à-dire dans le tunnel, il partit à fond à côté. Pierre l'aurait rattrapé, donc il n'en était pas question. Il avait un combat à mener. Dans un grognement à faire hurler de peur un loup, il se jeta sur le berger blanc. Il sentit son épaisse fourrure se frotter à ses crocs, avant de sentir sa peau tiède.


_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Nirvana
Chienne de l'éducateur (aka chienne parfaite)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 10/07/2018
Sam 3 Nov 2018 - 22:46
ft. Aldeï and yago
De ces jours étranges ~ Le premier obstacles.

"Non, mais tu t'es écouté ? T'as raison, je n'aurais même pas dû poser la question, la réponse se lit sur ta gueule, tu as un vrai problème. "

La berger se contenta simplement de détourner le regards, de le diriger vers le malinois, qui furibond se leva dans un saut regorgeant d'aggréssivité : cependant, Pierre exerça un pression dés lors sur la laisse, et ayant sûrement vue, ou entendue la bataille vocale que se livrait les deux mâle (au même titre qu'elle) décida d'éloigner Yago du raffut.

Le sable lui partit avec sa maîtresse sauter l’obstacle, qu'il enjamba avec une étonnante facilité, plus à l'aise qu'elle en tout cas. Mais, loin d'être totalement idiote, la berger se reconcentra sur le malinois ; il lui émanait encore une volonté presque effrayante, que voulait il faire ?

Un mauvais pressentiment l'envahissait peu à peu, une sensation bien étrange, qui lui tordait les tripes sans qu'elle n'ai envie de rendre son repas pour autant. Ses yeux se perdirent quelques instants dans le vide, puis une salve d'aboiement féroce l'interrompit : lui, si prévoyant, fonçait sur le berger blanc.

Ses muscles se tendirent un à un, ce ne fut pas son encéphale mais bien son instinct qui répondit présent, alors que le plus claire rappliquait : une solution clairvoyante s'imposait à elle : foncer dans le tas, ou ne pas prendre de partie, ne jamais prendre partie...

Mais c’était trop tard : ses pattes dévalaient à présent les derniers mètres qui paraissaient si long à parcourir, accélérant à chaque foulée, aller, plus rapide, encore...

Si on dit que Prudence est mère de Sureté, alors peut être que cela est valable dans son cas, à proportion gardé : une dernière foulée battit le sol, les deux aux prises, et son poids servit à faire le bélier : elle fonça littéralement entre les deux, ou ce qui pouvait ressembler à deux chiens.

Elle glissa légèrement, ne savant pas vraiment si elle avait ou non sentit son corps s'entrechoquer avec celui des deux autres chiens ou bien tomber contre la terre seulement. A présent les humains accouraient vers eux, crachant leurs poumons sur les trois canidés...

_________________


- Merci Shuka' <3 -

L'ancienne signa :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mountain Camp for Dogs :: RP :: Camping :: Terrain d'entraînement-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: