Incarnez un chien dans un camp des Pyrénées, qu'il soit de pur-race ou bâtard !
 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Sometimes I hoped to burn until my ashes disappear in the wind † Libre

 :: RP :: Montagne :: Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hamilton
Messages : 22
Date d'inscription : 10/07/2018
Jeu 26 Juil 2018 - 14:50


Sometimes I hoped to burn

FT. ???

Surprise ? M'attends-tu ? Oh, quelle question ! M'avais-tu déjà regardé au point de lire tout l'amour dans mes yeux ? Pourquoi m'attendrais-tu, à présent ? Et puis, cette attente serait vaine. Tu sais très bien que l'on ne se reverrait jamais. Je le sais très bien. Nous ne sommes pas destinés aux mêmes paradis, si la Mort n'est qu'une porte. Je suis démon et tu es ange. C'est aussi simple que ça. Mais dans la pierre, dans les ténèbres vides de mon cœur, ton nom restera gravé à jamais. Vais-je t'oublier ? Quand je ne serais plus, peut-être même avant, quand je perdrais l'esprit – il n'est déjà plus très sain. Vais-je oublier ton visage, ta tendresse, ton nom ? Comment pourrais-ce être possible ? Tu me hantes. Tu es tout mon univers. Il n'y a rien d'autre que toi. Et tu combles ce gouffre moisissant de ta présence éternelle.

J'ai beau errer, j'ai beau désirer, il n'y a qu'une seule lumière au bout du tunnel vide de sens qu'est l'existence. Et elle est celle qui m'attire, irrépressiblement, comme un papillon – que dis-je, comme une mite, une futile mite indésirable. Et c'est sans doute celle du plus ardent, du plus fatal des brasiers. Me jeter dans ses flammes empoisonnées serait probablement la seule chose qui illuminerait cette morne existence, cet état de semi-mort permanente. Vie superficielle, mort artificielle, il n'y avait dans ce monde que les fous pour subsister. Et j'avais grandis. Petit Hamilton était devenu grand, petit roi était devenu fou.


(c) Hamilton

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
Yago
Messages : 93
Date d'inscription : 10/07/2018
Sam 3 Nov 2018 - 21:31
ft.
Mimi'
Sometimes I hoped to burn until my ashes disappear in the wind


   Une nuit. Enfin, plutôt un soir. Pierre et Yago. Yago et Pierre. Un malinois, chien de combat déchu, et un propriétaire de camping. Le bruit de leurs respirations saccadées par l'effort des dures montées raides qui leur déchiraient les muscles. Mais ils le faisaient quand même, pour la satisfaction d'arriver au sommet et de voir le monde vu d'en haut, adossé à un arbre, voir la vie d'en haut, et de sentir la cime redonner de l'énergie. Enfin, ça, c'était pour Pierre. Pour Yago, escalader, enfoncer ses griffes dans la terre molle, haleter, c'était pour oublier. Pour oublier l'Homme qui hantait ses pensées, un fantôme du passé, qui reprenait la vie, la nuit. Se promener, dieu que ce mot faisait niais, il ne convenait qu'à un caniche en promenade, c'était les seuls moments où il pouvait se donner à fond. Était-il utile de préciser qu'il n'était pas le genre de chien à courir après une balle, lors des lâchages dans les enclos ? Même de marcher dans le petit pré, l'ennuyait à mourir. Fallait-il aussi parler des cessions d'agility, ou d'obéissance ? Non. Non plus. Ca ne l'intéressait pas. Plus ...

    Et là. Un chien. Un mâle. De la même stature que lui. Enfin non. Plus grand, plus large. Le malinois soupira, lassé. Il ne pouvait pas être libre, un peu. Non, jamais il n'avait pas le choix de libérer son âme torturée le temps d'un tour en forêt. Il fallait que ses origines, les origines de son mal à lui, le retrouvent, et viennent le suivre jusqu'à ses instants de paix. Et bien, ce mâle ne saura que retrouver un chien qui veuille le bouffer. Juste le bouffer pour qu'il ne soit plus qu'os, et un os ne parle pas. Donc il pourrait reprendre sa balade.
"Jamais on peut être tranquille, sérieux."



_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Hamilton
Messages : 22
Date d'inscription : 10/07/2018
Lun 5 Nov 2018 - 20:20


Sometimes I hoped to burn

FT. YAGO

L'image de la belle louve immaculée s'envola, comme brusquement emportée par un glacial vent d'hiver, lorsque le son disgracieux d'une course bruyante vint rompre le silence. Hamilton plaqua ses oreilles en arrière. Il ne voulait rien entendre, il ne voulait rien voir, il voulait seulement que tout ce cauchemar en finisse pour de bon. Ah, si seulement...

Une flamme embrasa le mort regard du chien-loup. Ne seraient-ce pas les effluves nauséabondes d'un humain qu'il sentait-là ? Ses babines se retroussèrent sur un grondement muet, à l'instant où surgissaient d'un chemin deux silhouettes haletantes. Hamilton s'aperçut à peine de la présence canine, son regard glacial braqué sur le bipède qui le fixait avec une surprise mêlée d'hésitation. Si semblable à ceux qui l'avaient tué par leur trahison, et tué en décimant les siens, et tué encore en l'envoyant dans l'arène, et tué une fois de plus en lui sauvant la vie. Ils avaient mortifié son être en le tuant tant de fois sans lui arracher cette stupide vie. Une haine sourde envahit son cœur, son poison ardent s'infiltrant dans chacune de ses veines.

« Jamais on peut être tranquille, sérieux... »

Et il y eut une formidable explosion dans son pathétique être martyrisé. Ses pattes s'arrachèrent au sol, un cri qui tenait plus du rugissement que de l'aboiement échappa à sa gorge. Ses dents luisirent, à découvert, fonçant vers le thorax de l'humain. Prêtes à déchiqueter, encore, toujours, la chair fragile et tout ce qu'elles rencontreraient au-delà.


(c) Hamilton


HRP :
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
Yago
Messages : 93
Date d'inscription : 10/07/2018
Dim 18 Nov 2018 - 19:16
ft.
Mimi'
Sometimes I hoped to burn until my ashes disappear in the wind


  Yago fut surpris par ce mâle qui ne le regardait même pas. Il en profita pour détailler ce corps haut en muscles … Et en saletés. Plusieurs croûtes et beaucoup de brindilles accrochées parsemaient son pelage blanchâtre, qui tendait sur le marron boueux par endroits. Il ne distinguait qu'un œil du chien, car tout son être était penché sur Pierre. Et c'est dès que le malinois s'en rendit compte que le sourd grognement se transforma en un aboiement à en réveiller un mort. Et joignant le geste à ses paroles, il bondit sur le Bipède.

   Et le sang du chien de combat ne fit qu'un tour. On ne touchait pas à Pierre. Pas ce chien répugnant, comptant plus de tiques et de puces que de neurones dans son encéphale minime. Alors, quand les pattes cet énergumène affreux touchèrent l'Homme, Yago sauta en avant, et aboya brièvement, préférant garder son énergie dans le combat. Il sentait que le fou n'était pas du type à écouter ses menaces. Et lui non plus. Il ne savait pas ordonner aux autres des choses qu'il ne savait plus même pas entendre.

   Le cri de Pierre lui brisa le cœur. Sa peur résonnait dans les oreilles du confié qui n'aurait loupé ce combat pour rien au monde. Ses coussinets touchèrent enfin le pelage crasse du mâle et le poussèrent puissamment. Ils dégringolèrent, l'un au dessus de l'autre avant de stagner au sol. Une douleur fulgurante toucha son dos, mais il se retint de gémir, sachant que cela pourrait causer sa perte. Et le plus petit se rendit compte qu'il était en liberté, parce que l'Homme était en haut, penché au-dessus sans pouvoir, sans vouloir descendre. Il n'était de toute façon pas possible de le rejoindre par là où ils étaient partis.

   Le chien de combat grogna, puis bondit sur l'autre, profitant de sa rapidité pour essayer de choper la jugulaire du pâlot. Il n'était plus qu'à quelques centimètres du sang, du bonheur, de la vie.


_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Hamilton
Messages : 22
Date d'inscription : 10/07/2018
Mar 11 Déc 2018 - 18:44


Sometimes I hoped to burn

FT. YAGO

Ses crocs fondaient, à découvert, vers la poitrine exposée de l'homme. La mince frontière qui séparait son existence vivante de sa mort n'était définie que par quelques minces vêtements, de la chair, du sang ; rien qui ne puisse être déchiqueté par la mâchoire du chien. Et il ne demeurait que ces quelques centimètres entre la gueule avide et sa proie.
Une brusque douleur dans les côtes le surprit. Il eut à peine le temps d'entrevoir du coin de l’œil une masse fauve qui le heurtait, et se retrouva au sol. Dans un réflexe instinctif, il se courba pour faire basculer son poids, empêchant à son ventre d'être fatalement exposé. Il heurta pourtant la terre avec une certaine violence. L'espace d'une seconde, il y eut un instant de battement qui lui permit de voir son adversaire ; un malinois musculeux, l'air bien nourri et les babines retroussées. Puis le chien se jeta sur lui.

Jamais Hamilton n'avait eu à regretter le collier à pointes dont il avait été affublé pendant sa jeunesse, lorsqu'il devait repousser des loups. Pas même alors que ce chien au regard mauvais semblait l'avoir pris en grippe, et affichait clairement son intention de lui chopper la jugulaire. En un éclair, l'Anatolien reconnu la façon de se battre d'un chien entraîné pour ça. Intéressant...
Il se tapit près du sol et prit appui sur ses puissantes pattes arrières. L'ennemi était tout proche, à présent ; il s'élança vers l'autre de toute sa force, le regard brillant de défi. Enfin, il se passait quelque chose d'amusant !
Sans trop savoir comment — l'excitation le rendait stupide —, il se retrouva au corps-à-corps avec le malinois. Le sang bouillonnait dans ses veines, ses vieux réflexes de chien de combat agitaient ses pattes et sa gueule en se réveillant de leur torpeur. Sa queue battait joyeusement l'air, décrédibilisant la menace qu'affichait tout le reste de son corps. Ça faisait des lustres qu'il ne s'était pas amusé ainsi !

Soudain, il se retrouva séparé de son agresseur. Ils se défièrent du regard, haletants et le poil en bataille. Le sang avait éclaboussé le sol, et perlait sur leurs pelages. Hamilton ressentait à peine la brûlure des plaies, mais s'il avait pu se voir, il aurait découvert qu'il était en assez piteux état. Il en garderait probablement quelques cicatrices.

« Whaou, ça faisait une éternité que j'avais pas trouvé d'adversaire à ma taille ! J'ai presque espéré que tu réussirais à me tuer pendant un instant. » s'exclama-t-il avec un sourire sincère, se redressant joyeusement.


(c) Hamilton

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yago
Agressif
Yago
Messages : 93
Date d'inscription : 10/07/2018
Ven 4 Jan 2019 - 19:37
ft.
Mimi'
Sometimes I hoped to burn until my ashes disappear in the wind


     Tous ses instincts réapparurent au grand jour. L'autre bondit aussi et ils commencèrent à se battre violemment. La sang gicla, la douleur le transperça. C'était si merveilleux de se battre de nouveau. Les appels de Pierre restaient sans appel, Yago était tout à son combat contre cet adversaire un peu particulier. Ses grognements semblaient … Joyeux ? Et sa queue frétillait avec joie. Cependant, c'était un adversaire de sa taille, et il était plutôt doué, ce qui ne l'excitait que plus. Son souffle se faisait plus court, ses mouvements moins rapides, moins vifs, plus fatigués.

    Et puis ils se séparèrent comme pour se donner le temps de se reposer. L'autre avait la gueule ouverte, et sa langue pendait misérablement, pendant qu'il souriait joyeusement. Le malinois vit avec joie que ses coups de crocs lui laisseraient sans doute des marques sur ce corps sculpté mais bien abîmé par de précédents combats. Cela lui paraissait comme une évidence, on n'avait pas un don, comme ça. Il était doué. Moins entraîné que lui, mais franchement balèze. Une lueur de respect nouvelle brilla dans ses yeux, comme très rarement elle avait luit. Pierre n'existait plus, ils étaient tous les deux, blessés, fatigués, mais heureux.
« Whaou, ça faisait une éternité que j'avais pas trouvé d'adversaire à ma taille ! J'ai presque espéré que tu réussirais à me tuer pendant un instant. »

    Sa voix réveilla l'ancien chien de combat, qui fronça les sourcils. Quoi ? Qu'avait-il dit ? Qu'il aurait pu le tuer, cela ne lui aurait pas déplu. Il était vraiment très spécial, autant agressif, puis joyeux de se battre, et maintenant il aurait voulu ne plus vivre cette minable existence. Le pire, c'est que son ton montrait sa sincérité débordante. Il devait avoir bon fond, en réalité. Mais il était si étrange. Toujours sur ses gardes, le confié répondit, méfiant :
"On peut recommencer si tu veux, et je te donnerai le coup fatal."

    Cela aurait pu passer pour de l'humour. Mais ce n'en était pas vraiment. Yago ne maniait pas l'humour.


_________________



merciii Shukara  smiley excité
Revenir en haut Aller en bas
Hamilton
Messages : 22
Date d'inscription : 10/07/2018
Sam 19 Jan 2019 - 20:13


Sometimes I hoped to burn

FT. YAGO

Le malinois ne semblait pas en meilleur état que lui. Il le fixait du regard avec une défiance mêlée d'un certain... Respect ?

« On peut recommencer si tu veux, et je te donnerai le coup fatal. » répondit-il d'une voix qui tenait presque du grognement, et où pointait la perplexité.

Hamilton pencha la tête de côté, un peu étonné que l'autre reste ainsi sur ses positions, plein de méfiance. Et puis, il semblait si sûr de lui quand il prévoyait de le tuer. Nan, franchement, qui sait si le maigre chien errant qu'il était n'aurait pas pu avoir l'avantage ? Crever, okay, mais pas sans s'être éclaté pour en arriver là.

« On s'fera ça une autre fois, okay ? J'suis crevé là. C'est pas drôle de s'entre-tuer quand on est crevé. »

Sans plus songer à reprendre le combat — pour le moment du moins —, Hamilton s'ébroua, éclaboussant le sol de petites gouttes vermeilles. La brûlure des plaies le dérangeait, mais, au fond, il en avait l'habitude. Il s'étira, extirpant de chacun de ses muscles l'adrénaline du combat qui y battait encore.


(c) Hamilton

[Désolée, c'est très bref xD]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ashes to ashes
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Pap Benoît XVI mande afriken ak ayisien pou yo sispann vole lougarou
» presentation d'acid burn
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mountain Camp for Dogs :: RP :: Montagne :: Forêt-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: